Vulnérabilité des neurones humains dans la maladie d’Alzheimer

Afin d’étudier les effets de la maladie d’Alzheimer dans un environnement plus naturel, les Pr. Pierre Vanderhaeghen (ULB-UNI) et Bart De Strooper (VIB-KU Leuven) ont greffés des neurones humains dans le cerveau de souris contenant des plaques amyloïdes, qui sont l’un des signes de la maladie d’Alzheimer. Les résultats ont révélé que contrairement aux neurones de souris, les neurones humains qui se sont développés dans ce nouvel environnement étaient extrêmement vulnérables à la maladie d’Alzheimer. Ces conclusions spectaculaires ont été publiées dans la revue Neuron. Pour en savoir plus sur les recherches du Pr. Pierre Vanderhaeghen

Intelligence artificielle et auto-apprentissage

Physical Review Letters

L’équipe « Reservoir Computing » – OPERA-Photonique dirigée par Marc Haelterman et le Laboratoire d’Information Quantique dirigé par Serge Massar – viennent de réaliser un calculateur analogique photonique inspiré du fonctionnement du cerveau et des dernières avancées en intelligence artificielle. La principale innovation de leur dispositif expérimental est qu’il peut être utilisé tant pour réaliser des tâches de calcul comme la reconnaissance de la parole, que pour améliorer ses propres performances (Physical Review Letters, 16 sept 2016). Pour en savoir plus sur ce projet

Cancer du sein – Améliorer la personnalisation des traitements

Des chercheurs dirigés par le Pr. François Fuks de l’ULB-Cancer Research Center (U-CRC), en collaboration avec leurs collègues de l’Institut de Bioinformatique de Bruxelles (IB)2 identifient 215 longs ARN noncodants exprimés de manière aberrante dans des tumeurs mammaires. Ils pointent notamment le rôle de marqueurs pronostics de l’évolution du cancer pour certains de ces lncRNA. Ces résultats ont été publiés dans Science Advances (2 sept. 2016). Pour en savoir plus sur le projet du Pr. François Fuks.

Dynamique des cellules souches qui mènent à l’initiation tumorale

L’équipe du Pr. Dr. Cédric Blanpain (ULB) et du Pr. Ben Simons (Cambridge) démontrent pour la première fois que la capacité des cellules à exprimer un oncogène et à induire la formation de tumeurs dépend de la dynamique clonale de la cellule à l’origine du cancer (Nature, 8.7.2016).

Article du Soir concernant cette découverte

En savoir plus sur les recherches du Pr. Dr. Cédric Blanpain

Pragmatique cognitive et Troubles du Spectre Autistique

ACTE

Le Pr. Mikhail Kissine est chercheur en linguistique et directeur du groupe ACTE: Autisme en Contexte: Théorie et Expérience de l’ULB. Spécialiste de pragmatique cognitive et de linguistique clinique, Il étudie particulièrement l’acquisition du langage chez les enfants souffrant de Troubles du Spectre Autistique. Son approche qui mêle linguistique et psychologie expérimentale permettra de relever ce défi scientifique et sociétal pour aider à créer des outils d’intervention précoce adaptés. Pour en savoir plus

.