Tous les articles par Admin

Un mystère de la communication cellulaire percé

L’équipe du Prof. Benoit Vanhollebeke (Laboratoire de Signalisation Neurovasculaire, ULB Neuroscience Institute) vient d’établir les bases moléculaires de la spécificié de la signalisation Wnt. Il s’agit d’une voie de communication cellulaire ancestrale, dont les dysfonctionnements peuvent être à l’origine de nombreuses maladies. La découverte a fait l’objet d’un article dans la célèbre revue Science. Pour en savoir plus

Empêcher/éliminer une addiction à la drogue

Le Prof. Alban de Kerchove d’Exaerde (Laboratoire de Neurophysiologie, ULB) a démontré in vivo que l’inactivation du gène Maged1 chez la souris, les rend complètement insensible aux différents effets de la cocaïne. La libération de la dopamine étant par ailleurs fortement diminuée. Cette découverte a été publiée dans EMBO Reports pour en savoir plus

Nouveau progrès dans la compréhension du cancer grâce à l’épigénétique

L’épigénétique étudie les mécanismes de régulation de nos gènes indépendamment de toute mutation de l’ADN. Les chercheurs du Laboratoire d’Epigénétique du Cancer, dirigé par le Prof. François Fuks, se sont attachés à caractériser les enzymes TET, qui interviennent dans la régulation des gênes. Les cellules cancéreuses perdent ces enzymes suite à une réponse immunitaire, ce qui affecte le pronostic de survie des patientes. Ces travaux ont donc mis en évidence un nouvel aspect de la régulation des cancers par les cellules immunitaires. Publiée dans la prestigieuse revue Science Advances, cette étude décrypte le lien entre ces cellules et la réponse des patients à divers traitements, dont les nouvelles immunothérapies. Pour en savoir plus

Nouvelle étape dans la médecine réparatrice du cerveau

Dans une étude publiée dans Cell Reports, l’équipe du Prof. Pierre Vanderhaeghen a cherché à déterminer si des cellules corticales visuelles, créées à partir de cellules souches pluripotentes générées en laboratoire, pouvaient s’intégrer dans différentes régions du cortex cérébral d’une souris. Les chercheurs ont prouvé que ces neurones pouvaient établir des connexions neuronales appropriées dans un cerveau endommagé, mais ont souligné l’importance d’avoir des cellules greffées du même type que les cellules endommagées. Ces résultats contribuent à comprendre comment les neurones reconstruisent les voies de communication au sein du cerveau. Cette nouvelle étude constitue une étape importante dans la réparation de lésions cérébrales à l’aide de cellules souches. Pour en savoir plus

Avancée dans la compréhension du développement du cerveau humain

L’équipe du Prof. Dr. Pierre Vanderhaeghen cherche notamment à déterminer les gènes propres à l’humain des gènes ancestraux exprimés dans d’autres espèces (nous partageons 99% de notre génome avec notre cousin le plus proche: le chimpanzé) et ainsi comprendre les particularités du cerveau humain. Dans une nouvelle étude publiée dans Cell, les chercheurs ont découvert que les gènes de la famille NOTCH2NL favorisent l’expansion des cellules souches corticales. Ces gènes pourraient donc réguler la taille du cerveau spécifiquement chez l’humain. Pour en savoir plus