Résultats liés à « Archéologie »

Premier « Brussels Pre-Columbian Meeting » (BPM) à l’ULB

La Fondation ULB, en collaboration avec le FNRS et visit.brussels, est heureuse d’annoncer Pachacamac-©Eeckhout-P.-2la création des Brussels Pre-Columbian Meetings. Cette première rencontre internationale qui se tiendra le samedi 24 octobre 2015 à Bruxelles, réunira d’éminents américanistes autour du thème suivant “The Meaning Within: Interpreting Symbolic Activities, Artefacts and Images in Ancient America”. Plus d’informations

Une école internationale d’archéologie précolombienne à l’ULB
Pr. Peter Eeckhout

Dernières nouvelles:

  • Le Pr. Peter Eeckhout dévoile les derniers grands chantiers archéologiques (comme le site de Pachacamac, la Lourdes préhispanique) de ces dernières années et leurs extraordinaires découvertes dans ENQUÊTES ARCHEOLOGIQUES sur ARTE du 17 janvier 2017 au 10 février 2017 lien vers le site d’Arte
  • Avril 2014: Découverte d’un temple décoré de peintures murales à Pachacamac, Pérou.
  • De nombreuses offrandes couvraient le sol du temple. Il s’agirait d’un rituel d’abandon consécutif à la conquête espagnole du début du 16e siècle. Selon Peter Eeckhout, il pourrait s’agir d’une offrande massive faite à l’occasion de l’abandon rituel du temple, suite à la conquête espagnole en 1533.

Mai 2012 : Découverte exceptionnelle à Pachacamac, Pérou.

Vue du tombeau découvert durant la campagne d'avril-mai 2012 à Pachacamac, Pérou.

L’archéologue du CreA de l’ULB, le Pr. Peter Eeckhout  a mis au jour un tombeau exceptionnel contenant plus de 80 défunts de différents âges. La découverte, provisoirement datée des alentours de l’an 1000 a été faite à Pachacamac, Pérou.

Face au Temple de Pachacamac, parmi des tombes de diverses périodes, une grande chambre funéraire de 20m² a été découverte intacte et épargnée par les pilleurs. Le tombeau, de forme ovale et autour duquel était disposé une dizaine de nouveau-nés et de jeunes enfants, contenait sur deux niveaux plus de 70 squelettes et momies tous en position fœtale, comme c’est la tradition dans ces régions. Les défunts des deux sexes et de tous âges étaient accompagnés de très nombreuses offrandes (vases, animaux, bijoux en cuivre et en alliage d’or, « fausses-têtes » en bois peint, etc.). Les études se poursuivent actuellement en laboratoire pour répondre aux multiples questions soulevées par cette découverte unique.

Lire la suite